Dominique Léon

Artiste peintre

Dominique Léon est né dans le village des Marêts, petite commune rurale et boisée de Seine et Marne où son père était garde-forestier.

Au sortir de l’enfance, il fuit la campagne pour rejoindre la capitale où il court voir les expositions de peinture. Ses essais de dessins et les retours que lui fait son entourage le convainquent qu’un jour « l’Art animera sa vie ».

À quatorze ans, Ella Maria Shmidl, artiste peintre viennoise, le remarque et l’accueille dans son salon d’artistes où il  découvre l’expression picturale à travers une variété de matériaux.

À seize ans, il suit des cours de peinture aux ateliers des Beaux-Arts de Paris. Sensible mais doutant de ses capacités, il s’engage dans une formation artistique pendant dix ans auprès de l’artiste tchèque Hashpa. Il y réalise des copies de maîtres italiens de la Renaissance à nos jours. Il complète sa maitrise des techniques par des cours d’aquarelle avec le peintre américain Tim Smith et Annick Berteaux et l’achève aux côtés de Thomas Cambois, copiste du Louvre. Il expose ensuite à la galerie Martine Moisan à Paris où son succès est immédiat. L’une de ses peintures, un lac islandais enneigé, intitulée “Paix ardente“, a été exposée au Salon d’automne en 2020.

Aujourd’hui, Dominique Léon a atteint une connaissance et une technique qui lui ont apporté aisance et liberté. Sa recherche du côté des vibrations de la matière, à la limite de l’abstraction, est remarquable tant la lumière joue un grand rôle, à la manière des impressionnistes. Il est le peintre d’une nature qui nous atteint au plus profond de nous-mêmes.  De ses voyages, il a ramené des sensations très fortes, que ce soit l’Islande, terre de feu et de glace ou la mer du côté de Cancale avec sa recherche sur les « bleus ».